Les tendances etourisme pour 2013

Les rencontres etourisme (#et8 pour les intimes) sont les rendez-vous incontournables des tendances dans l’etourisme. Un grand moment d’échanges, de partage entre des centaines de professionnels du tourisme.
Suite aux premiers discours politiques pour l’ouverture des rencontres du etourisme, un élément frappant ressurgit – comme chaque année – les élus sont peu présents : 25 au total.  Force est de constater que se sont les « chemises blanches », les petites mains qui sont le plus sensibilisées à ce domaine en forte évolution. Métamorphose qui est d’ailleurs mise en avant dès le début de ces rencontres avec le très attendu Baromètre de Guy Raffour.

Baromètre etourisme

Les chiffres présentés sont ceux du tourisme de loisir, l’étude a été réalisée en face à face à partir d’un panel représentatif du consommateur Français sur ces 2 dernières années.

 

 

Premier constat, la crise impacte de façon positive l’envie de partir.  Les charges contraintes augmentent et pèsent de plus en plus lourd et font mécaniquement baisser le budget libéré pour le loisir.

Toutefois les agences de voyages considèrent que 69% des clients sont prêts à faire un sacrifice sur d’autres dépenses pour voyager. Par conséquent 67% d’entre eux anticipent le voyage d’un point de vue budgétaire avec une somme respectée rigoureusement.

Deuxième constat : la préparation et réservation de séjour en France passe majoritairement par internet.  56% des français partent en vacances et 84% d’entre eux sont des internautes.

Ne pas avoir de site internet et/ou ne pas être visible sur le web est donc un handicap pour un prestataire touristique qui se prive d’un tel volume de clients potentiels.

En outre, 17 millions de Français (58%) utilisent internet dans leur organisation de voyages alors qu’ils n’étaient que 21% en 2003…

La réservation touristique en ligne bénéficie des mêmes avantages avec désormais 12,5 millions d’e-consommateurs français dans le domaine du tourisme. À noter que 73% des internautes préparant leur voyage en ligne réservent par la suite sur le web.

 

De surcroît, il ressort de l’étude menée que la réservation en ligne est dévenue très facile.

 


Mais qui sont les internautes qui partent en France ?

20% de français partis sont des CSP+ en sachant que 87% d’entre eux partent en vacances. Tandis que la proportion des employés qui partent s’élève à 53%, soit 42% des partis.

Il faut aussi retenir le recul des étudiants ainsi que la progression des retraités. Ne vous focalisez pas uniquement sur la clientèle CSP+ qui certes part plus mais qui reste un bassin assez faible en terme de partant. Qualité n’assure pas obligatoirement le meilleur retour sur investissement.


Comportement des internautes qui préparent leur séjour en ligne.

  • 1 – Recherche du meilleur qualité/prix (depuis 4 ans)
  • 2 – Réserver sur internet
  • 3-  Réduire les intermédiaires
  • 4 – Réduire les achats sur place

Pas de gros changements cette année à l’exception de la période d’achat. L’année précédente, on trouvait en 2ème position la réservation de plus en plus tôt. Cette année en 7ème position, l’earlybooking semble moins privilégié, la faute à la crise ? A la météo ? Aux offres « lastminute » de plus en plus intéressantes et banalisées ?


Les offres, promos ont-elles un impact sur les internautes ?

  • 52% ne cherchent pas de promo
  • 10% cherchent une promo quitte à modifier leur projet
  • 38% recherchent une promo en lien avec leur projet

Visiblement le prix ne fait pas tout, en tout cas l’offre doit correspondre au projet de l’internaute. Par conséquent, il faut écouter ou anticiper en amont les attentes de votre clientèle. Le matraquage marketing n’a donc aucun impact tant qu’il ne répondra pas à un besoin naturel ou suscité auprès de l’internaute.

La destination principale reste le territoire national (80%) et corrobore l’idée que la France est la première en terme d’accueil tout en restant une destination peu émettrice.


Les commentaires : quel impact ?

72% des internautes les lisent lors de la préparation de leur séjour

64% de ceux qui lisent sont influencés

Aucune grande surprise, les commentaires influent les choix des internautes.


Le Webmobile dans la préparation du séjour

  • 17,2 millions de préparants
  • 54% sont équipés d’un mobile accédant à internet
  • 35% ont préparé leur séjour
  • 72% ont trouvé cela pratique


Quels usages mobiles pour les internautes :

  • 1 Guide touristique
  • 2 Réservations d’hébergements
  • 3 Réservations de transports
  • 4 Réservations d’activités de loisirs
  • 5 Location de voitures
  • 6 Echanges avec les professionnels du tourisme
  • 7 Echanges avec d’autres touristes


Réseaux sociaux

Seulement 20% (12% des partis) des internautes ont consulté les réseaux sociaux pour la préparation de leur séjour

La provenance des sources consultées :

  • 88% amis et collègues
  • 64% famille
  • 50% prestataire privé
  • 40% institutionnel

Les tendances 2013 du etourisme

  • Vers des pages plus dépouillées, proposant un accès simple et rapide à l’information
  • Grosse priorité sur le contenu
  • C’est l’investissement le moins périssable. Il faut les produire, les faire produire et les éditorialiser
  • Marketing expérientiel et transmédia. Pensez à faire vivre une expérience. Challenger les utilisateurs.
  • Bonne info , bon moment, bon support
  • L’humain. Le numérique est une plateforme d’échanges, un outil à disposition de l’humain.

Dans l’accueil des personnes en Office de Tourisme, implication du personnel de l’établissement touristique dans la promotion du lieu.
Dans le story telling. et la mise à l’honneur sur le site des différentes personnes qui font vivre la destination.

  • La mutualisation de ressources humaines et financières. Regroupement de moyens suite à la reforme territoriale.
  • La montée en compétence nécessaire des acteurs du tourisme.

 

Merci à Aude et Matthieu pour leur collaboration