Le blog, un outil stratégique dans le tourisme

A l’occasion de la publication de l’article « Le blog, un outil stratégique. L’exemple de Mes Sables d’Olonne  » dans la Revue Espaces d’octobre 2012, nous vous proposons un complément d’information sur ce blog.

Couv307
Les principaux arguments en faveur du blog touristique sont la fidélisation et l’interaction avec l’internaute.
Depuis le blog, l’entreprise attire l’internaute en le plaçant au cœur de sa communication. Alors que certains pensaient que les réseaux sociaux auraient rendu le blog d’entreprise obsolète, il reste toujours un moyen de communication incontournable dans le tourisme et dans le milieu professionnel en général.
Le blog humanise l’entreprise. Une collectivité, un hébergement ou tout autre acteur du tourisme peut communiquer sur une autre facette de la société par un ton moins formel et créer une proximité qui peut être rassurante pour l’internaute. Le blog permet de transmettre une image dynamique de l’entreprise et démontrer que celle-ci repose sur une équipe réactive.
Le blog fidélise l’internaute et peut augmenter le trafic du site par la même occasion.
Il est également très utile pour la visibilité du site internet sur le web. La création de nouvelles pages et du contenu ciblé en adéquation avec la thématique du site apporte de la crédibilité aux yeux de Google. Il sera donc plus enclin à améliorer le positionnement du site dans ses pages de résultats.
Le blog est un moyen de communication moins valorisé que les réseaux sociaux. Il mérite cependant d’être mieux considéré. Quel est pour vous, acteur du tourisme en France, l’intérêt d’avoir un blog en complément de son site internet ?
Au vu de l’investissement humain et financier, il est légitime de se poser la question. Créer et alimenter un blog touristique c’est agir lors des trois phases du séjour : avant, pendant et après. Ainsi, le blog représentera un outil relationnel, contrairement au site internet qui a pour but de séduire et de faire agir de potentiels clients. Cela étant, cet outil de publication permet également d’améliorer son référencement, et ainsi de capter un trafic de qualité.

Phase de modélisation d’un séjour d’e-touriste : Capter de façon indirecte de
nouveaux prospects

La période précédant le voyage est le moment de la recherche, l’organisation à travers la projection et la construction de l’imaginaire, et finalement du partage de trouvailles avec son réseau.
Le blog apparaît alors comme l’outil idéal. Véritable lieu d’échange, de captation, il favorise la projection à travers une information connexe et complémentaire au flux institutionnel. Un niveau de contenu supplémentaire pour mieux connaître la destination, une séduction par le fond et moins par la forme. Le Storytelling facilite la projection, valorise l’offre touristique du site institutionnel et finalement améliore le taux de conversion.
Il est indispensable d’être présent et actif en amont, dès septembre, pour bâtir une e-réputation forte autour de la marque, et de disposer d’une bonne visibilité dans les moteurs de recherches.
Dans le cadre de la stratégie de référencement, le blog est un médium intéressant puisque par son contenu, il va permettre la captation de trafic sur des thématiques connexes. Si le site institutionnel se positionne sur des requêtes larges voir géolocalisées, le blog lui se positionne sur des requêtes plus précises liées à l’événementiel, à des activités ou points d’intérêts.
Une bonne indexation et optimisation apporteront un trafic supplémentaire à la destination. De plus, Google apprécie énormément le contenu frais. Il valorisera ainsi votre blog et votre site institutionnel auquel il fera forcément référence.
Un blog peut largement contribuer à la visibilité de votre destination sur google.

Fédérer une communauté pendant le séjour

L’accès à Internet pendant le voyage devient une attente de base pour les touristes. En parallèle, les connexions via Smartphone sont, chaque année, multipliées par quatre. Le concept « d’internet de séjour » est la réponse aux besoins de services en situation de mobilité. Le site institutionnel et sa version mobile donneront une information pratique, Facebook et Tweeter des réponses et actualités en live.
Pendant la haute saison, il faut renvoyer le maximum de personne vers le blog : Proposer un second niveau de lecture, offrir une information plus complète pour faire découvrir plus en profondeur la destination.
Le blog pour les hébergeurs sert plutôt d’interface entre le vacancier et l’établissement touristique : diffuser le programme de la semaine, proposer un vote sur des événements à mettre en place. Valorisez le vacancier et il se sentira davantage acteur de son séjour.
Plus généralement la présence physique de l’internaute sur son lieu de vacances est surtout le moment de la récolte d’avis à chaud. Cela va retranscrire le dynamisme de l’établissement ou de la localité et initier des échanges entre vacanciers, locaux et futurs vacanciers.
Les touristes se transforment en formidables ambassadeurs et relaient les valeurs ainsi que les actualités touristiques. La recommandation sociale reste le canal qui converti le mieux !

Fidéliser la clientèle après le séjour

L’internaute consulte une à deux fois votre site internet pour une réservation mais il se connectera à votre blog et aux réseaux sociaux tout au long de l’année. C’est un bon moyen de ne pas vous oublier !
Le blog se révèle comme un outil de partage pour garder le contact, cultiver la passion, partager ses émotions et ses expériences…
Les récits de voyage publiés sur les blogs participent à la dynamique de choix d’une destination. Il faut en motiver la récolte et centraliser ses informations sur une même plateforme. La création de débats et la production de commentaires favorisent le lancement de nouveaux questionnements et relancent la création de contenus. C’est particulièrement efficace auprès des consommateurs donnant de l’importance aux avis des internautes.
C’est la période idéale pour dénicher et s’appuyer sur les spécialistes ou des contributeurs déjà blogueurs grâce à une veille active autour de la destination.
D’année en année, le blog prendra de l’ampleur et vous disposerez d’une armée d’ambassadeurs.

Le blog un outil complémentaire

En complément du site web, le blog peut apporter quelques avantages : une liberté de contenu, une image moderne de l’entreprise, des écrits qui peuvent être exploités par les réseaux sociaux.
Illustration de la différence d’usage entre le site internet et le blog. Le Puy Du Fou en a réussi le pari. Il base son site internet sur un but institutionnel. Il a pour vocation de délivrer des informations davantage pratiques que le blog (calendrier des programmations, nouvelles attractions, carte interactive, présentation du parc et réservations).
Même si le blog reprend certaines données présentes sur le site telles que les nouvelles attractions, la présentation en est différente. Plus approfondi, le blog a pour vocation de présenter les actualités du parc sous un nouvel œil en profitant, par exemple, d’une visualisation de ses coulisses. Géré en interne, il se veut dynamique et apporte une proximité avec le client plus marquante qu’avec le site internet puisqu’il apporte des connaissances sur la vie du parc ou son historique.
Le site internet ne peut cependant pas être remplacé par un blog. Moins commercial, il peut néanmoins inciter l’internaute à acheter un produit ou un service, attirer de nouveaux clients et les fidéliser. Il peut aussi augmenter la visibilité du site internet auquel il est rattaché.
Au delà de la promotion, de la destination, on note dans certains territoires, la volonté politique d’utilisation d’un blog comme outil de synergie entre les différents acteurs d’une destination.
Véritable outil d’expression et d’échanges (sous contrôle) entre les ambassadeurs, les acteurs et les consommateurs d’une destination, le blog est le moyen de mesurer sa e-popularité et de la valoriser.
Les experts dans le domaine du tourisme peuvent désormais s’exprimer sur la toile par l’intermédiaire des blogs et apporter de la crédibilité à l’information.
Le blog est donc un outil de communication à ne pas négliger, c’est pourquoi il faut respecter ses règles fondamentales.

Définir une ligne éditorial

Contrairement à un site statique, le contenu d’un blog est beaucoup moins formel, les auteurs disposent d’une grande liberté.
Il est important de définir le type de blog que l’on veut créer, la cible, et de tenir ses objectifs !
Impossible de lancer un blog sans avoir une idée fixe du contenu à publier, du rythme, du planning de publication de chaque rédacteur, du style, du ton à adopter et également de la réaction à avoir face à la critique et aux commentaires négatifs.

Pour tous les contributeurs, ces règles primordiales peuvent être rappelées dans une charte des bonnes pratiques.
Elle est également l’occasion de rappeler le rôle de chacun (si vous opérez une modération).
L’office de tourisme des Sables d’Olonne a choisi de catégoriser les articles en cinq grands types volontairement généraux : mer, ville, plage, nature et culture (le tout en cohérence avec un code marque établi dans leur stratégie de communication).

Fixer des indicateurs clés de performance (KPI)

Le paramétrage des statistiques est incontournable pour mesurer les performances du blog. Les KPI les plus fréquentes sont :
• Le temps passé sur le site,
• Le nombre de visiteurs uniques,
• Le nombre de renvois vers le site institutionnel,
• Le nombre de contacts,
• Le nombre de commentaires et d’interactions (j’aime, retweet)
L’utilisation de tableau de bord décisionnel est fortement recommandée pour suivre l’évolution à n-1 ou de repérer les sujets d’articles drainant le plus de visites et d’interactions.

Intéresser l’internaute

Le blog touristique suggère de connaître parfaitement les attentes de ses lecteurs. Analyser les sujets qui intéressent le lectorat, proposer un contenu qui sera lu ou qui contiendra des mots clés intéressants. Pour trouver des thématiques, réfléchissez aux points forts de votre destination, relayez et commentez l’événementiel : les performances des sportifs locaux, les activités et animations…. Notez que les articles proposés par les internautes eux même remportent le plus de succès.

Un contenu de qualité et bien organisé, les clés de la réussite

Sans contenu, un blog n’a aucune valeur ajoutée ! Il n’y a aucun intérêt non plus à reprendre les textes publiés sur son site institutionnel sans retravailler l’angle. C’est peut être la tâche la plus difficile : prendre le temps de créer un contenu de qualité. Les articles doivent compter entre 200-300 mots pour être correctement référencés.

Publier régulièrement

Pour la bonne notoriété du blog, il est conseillé de le tenir à jour régulièrement à raison de un à deux articles par semaine. Afin de se prémunir de tous les contre-temps, il est fortement recommandé de prévoir une réserve de 5 à 10 articles intemporels et publiables à tout moment.
Il est nécessaire de réaliser des partenariats avec quelques spécialistes dans le domaine du tourisme. Ces personnes passionnées qui connaissent parfaitement leur secteur d’activité fourniront un contenu de qualité. Cela contribuera à la régularité et à la diversité de publication.

Le cms

L’outil numéro un de gestion de contenu (cms) pour la création d’un blog s’appelle « WordPress ». Il est possible de déployer un blog complètement personnalisable, d’ajouter facilement les articles, des rubriques et gérer les commentaires.
Il existe d’autres solutions techniques notamment E-majine. Celle-ci permet de gérer plusieurs sites et blogs depuis la même interface d’administration.
Dans tous les cas, il est impensable de lancer un blog sans une formation préalable de l’ensemble des rédacteurs, et de fournir un document écrit sur la méthodologie de publication.

Choix du nom de domaine

Il s’agit bien évidement d’un choix stratégique. Il est possible de rattacher le blog au reste du site (http://www.puydufou.com/histoires-de-ouf/) ou bien de lui attribuer un nom de domaine différent (www.messablesdolonne.fr/ blog de www.lessablesdolonne-tourisme.com/). Afin de faire son choix, il faut se demander si le blog est indépendant ou si il est directement associé à la marque, à la structure.
Il faut savoir que la visibilité sera plus longue a obtenir dans les moteurs de recherche avec un nouveau nom de domaine.

Promotion du blog

Le site institutionnel et les outils de relais de communication on-line (Facebook, Tweeter, newsletter, bannière, actualités, etc.) et off-line (brochures et affiches) sont les premiers leviers de promotion.
De plus en plus de structures pratiquent le guest blogging. Elles invitent des blogueurs influents à rédiger un billet, accordant au passage un gain de crédibilité au blog nouvellement créé. Concernant cette pratique, le secteur du tourisme n’est pas le seul concerné.
Dernier levier et pas des moindres : la viralité ! Les internautes partagent rapidement et facilement un contenu de qualité grâce aux liens automatisés Twitter et Facebook.

Respecter internet et ses lois

Les blogs doivent respecter les articles de lois liés à internet. Attention à la protection des droits comme celle des droits à l’image, aux mentions légales. Il est également interdit de reprendre les textes publiés sur d’autres sites.
Un blog qui sollicite l’engagement de ses lecteurs
Le blog est un moyen de communication plus interactif que le site web : il demande la contribution de l’internaute. Chaque article peut être commenté par le lecteur.
Il est tout à fait conseillé d’y répondre. C’est cette interactivité avec les internautes qui est bénéfique.
La multiplication des rédacteurs améliore les interactions et les débats d’idées.
Sur les blogs liés au tourisme, il est fréquent que les commentaires soient écrits par trois types de cibles bien distinctes : la population locale, les propriétaires de maisons secondaires et les touristes qui peuvent ainsi raconter leurs souvenirs de vacances.
Les commentaires négatifs restent rares, et la communauté composée des ambassadeurs saura nuancer, le cas échéant.

Ergonomie et facilité de navigation du blog : Valoriser son contenu

Même si le blog n’a pas vocation à être commercial ou à séduire par sa forme, il est néanmoins important de soigner l’ergonomie et de faciliter la navigation de l’internaute.
Celui ci doit rapidement trouver ses repères (menu par catégorie, présence du top 5 des articles les plus lus), et les fonctionnalités incontournables (partage, impression). Pensez à des parcours type et associez le plus possible les articles entre eux, et créez des parcours type pour vos visiteurs afin d’augmenter leur temps d’exposition. Le blog doit favoriser la lecture du contenu tout en étant ergonomique et clair.

Méthodologie en 10 étapes

1. Définition des objectifs et positionnement
2. Identification des sujets phares
3. Identification des ambassadeurs
4. Création d’une charte de bonne conduite et définition de la ligne éditoriale
5. Rédaction de 10 articles
6. Rédaction d’une réserve de 5 articles intemporels
7. Choix du cms et nom de domaine
8. Maquettage et intégration du blog et de ses 10 premiers articles
9. Mise en ligne et promotion
10. Animation du site (gestion des commentaires, publication d’articles, recherche de nouveaux ambassadeurs)